André Tignon - - La force du vélo tout terrain
A la Jubaru Bikers des Audax, on lavait le VTT puis le Biker qui en avait bien besoin.
Dans sa revue de novembre, la FFCT met en exergue " le cyclotourisme tout terrain ". Les parcours spécifiques et les organisateurs régionaux dynamiques confirment la vitalité du VTT.

Les " bikers ", puisqu'on se plaît à désigner ainsi les VTTistes, n'ont pas froid aux yeux. Le mauvais temps ne les décourage pas, au grand soulagement des organisateurs qui n'ont pas été gâtés par les conditions météo pluvieuses de ces derniers dimanches.

S'ils partent malgré tout, nos pédaleurs tout terrain sont confrontés à des difficultés supplémentaires sur les terrains détrempés. Le sol est lourd et la gadoue dérapante. À l'arrivée, le vélo n'est pas seul à mériter le " karcher ". Tant pis pour la boue qui donne au parcours un supplément de qualité technique et donc de sport.

Les bonheurs d'une pédalée à travers champs

Tout cela fait partie du jeu car le vélo tout terrain est terriblement attractif: " Le VTT se pratique en toute saison, quel que soit l'âge du pratiquant. L'important est de rester lucide sur ses possibilités et de ne pas brûler les étapes ", explique un vieux " routier " au regret de ne pas s'être converti plus tôt.

En tout cas, il n'y a pas lieu de dénigrer l'une ou l'autre des pratiques puisque toutes deux, route et VTT, permettent d'atteindre les joies de la compétition et, en ce qui nous concerne ici, du cyclotourisme : " S'aventurer sur un étroit sentier bordé de genêts en fleurs, longer un étang et assister à l'éveil de la nature au printemps, apporte une foule de satisfactions ", indique notre sexagénaire converti.

Il aurait pu ajouter les bonheurs d'une pédalée à travers champs, d'une escalade de collines par des chemins introuvables, d'une découverte des terrils faisant office de montagnes et même d'une exploration des sentiers de ville côté cabanes de jardins.

Autant de caractères spécifiques qui justifient l'ardeur des organisateurs en quête de particularité pour leur randonnée, quitte à provoquer les participants par des thèmes liés à l'actualité. Ainsi les masques et autres costumes horribles pour célébrer Halloween lors de la Jubaru Bikers, en attendant les tenues de père Noël chez les Palots d'Angres.

Vivement la galette offerte par les Roubaisiens lors de la Ronde des rois VTT (9 janvier 2010) puis le paquet d'endives à l'issue du Chicon Bike Tour, le 16 janvier à Faumont. On se réjouit d'être biker en hiver.

Photo ci-jointe : A la Jubaru Bikers des Audax, on lavait le VTT puis le " Biker " qui en avait bien besoin.

André TIGNON - www.nordeclair.fr


Partager cet article :
Bookmark and Share


Date de création : 09/11/2010 @ 15:00
Dernière modification : 09/11/2010 @ 15:00
Catégorie : André Tignon
Page lue 3662 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
^ Haut ^