André Tignon - - Au coeur des vignes de Bourgogne
La 24ème Randonnée des Grands Crus de Bourgogne 2009 en a donné un avant goût, la récolte 2009 s'annonce exceptionnelle. Les randonneurs dijonnais, et leurs coups de pédales fruités et boisés, n'ont pas manqué de jus.Les Hautes Côtes de Nuits Saint Georges : une plongée grand cru cyclotouriste sur Arcenant

Le célèbre brevet de la Montagne de Reims ayant été déplacé de septembre à fin juin, pour ne plus gêner les transports de récolte vers les pressoirs, les occasions de rouler dans les vignes au moment des vendanges se font rares. Sauf à l'occasion de la Randonnée Grands Crus de Bourgogne organisée en Côte d'Or (21), pour un millier de routiers et VTTistes dans la bonne tradition des brevets FFCT, par les randonneurs dijonnais à la mi-septembre.

Le parcours y est vraiment d'appellation contrôlée, surtout les distances 125 ou 145 km qui permettent d'atteindre et de dépasser la pittoresque cité de Beaune. Nuits Saint Georges, y compris ses "hautes côtes", est garanti pour tous. Même les VTTistes et les routiers du 95 km. Le luxe, c'est de pouvoir filer dans le Pommard et le Meursault, au prix d'un supplément de kilomètres et d'une belle addition d'élévation.

Une dernière étape savoureuse

Grand moment du brevet dijonnais, le poste de ravitaillement installé pour tous sur la place d'Echevronne (km 57 sur le 95 ou km 86 sur le 125), un petit village d'arrière vigne qui se fait un plaisir d'accueillir les cyclotouristes, routiers et bikers. Certains se contentent du ravitaillement rapide traditionnel tandis que de nombreux autres s'installent à table pour le repas de midi. Arrosé, comme il se doit, d'un bourgogne, rouge et blanc, du meilleur cru.

La dernière étape ne manque pas de saveur et d'émotions qui ont pour nom, par exemple, Gevrey Chambertin, Clos Vougeot ou Marsannay la Côte. Le tout relié par des petites routes tranquilles, bordées de vignes en petites parcelles occupées, à gauche comme à droite, c'est-à-dire au pied comme sur les versants de la côte, par des armées de vendangeurs. Lesquels ont beau jeu de railler la pédalée laborieuse des cyclos tandis qu'ils coupent les grappes avant de faire appel aux porteurs qui vont remplir les paniers transportés mécaniquement.

Le soleil du jour, après celui de tout l'été, garantit un grain rempli et prometteur d'une qualité exceptionnelle pour la prochaine livraison. D'où une année de cyclotourisme du meilleur cru quand on a l'occasion de déguster. Avec ou sans modération, les kilomètres, car c'est selon. L'important étant de ne pas manquer de jus car, sinon, à Dijon c'est la moutarde qui vous monterait au nez !

Photo ci-jointe : Les Hautes Côtes Saint Georges : une plongée grand cru cyclotouriste sur Arcenant.

André TIGNON


Date de création : 22/09/2009 @ 12:45
Dernière modification : 22/09/2009 @ 12:45
Catégorie : André Tignon
Page lue 3977 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
^ Haut ^