André Tignon - - Votre col le plus dur ?
La question revient de manière lancinante : Quelle est donc la montée la plus difficile ?. Pour répondre, on devrait se fier aux chiffres. Mais il faut aussi tenir compte de l'âge du pédaleur.
tignon_votre_col_le_plus_dur08mod.jpg
Il ne faut certainement pas s'en tenir à sa réputation pour déterminer le rang de difficulté d'une montée. Le contexte oblige toujours à relativiser. Ainsi pour les coureurs qui se disputent la victoire d'étape dans l'Alpe d'Huez ou le Ventoux c'est l'horreur, sauf pour celui qui l'emporte et pour ceux qui montent dans le bus.

Pour les cyclotouristes tout va dépendre, même dans la plus facile des montées, de la motivation du jour, des conditions climatiques, du déroulement de la randonnée et, bien entendu, de l'aptitude du pédaleur. Au point que rien n'interdit à personne de rendre les honneurs du pied pour arriver au sommet de Mons en Pévèle.

Le rapport distance/pente

Quand la comparaison élimine les facteurs humains, le degré de difficulté se fonde sur les données chiffrées tenant compte du rapport entre distance, dénivellation et pourcentage de pente.

Ainsi une montée de 10 km élevant de 100 mètres, soit 1%, sera plus facile que celle élevant de 1.000 mètres, soit 10%. On est d'accord. Mais quid d'une montée de 1 km qui élèverait de 100 mètres, soit un solide 10% ? Interviennent alors des calculateurs qui ont établi une formule mathématique, sur le rapport distance/pente, répondant une fois pour toute à la question existentielles du col le plus dur.

Guy Bodoin expose pour le club des cent Cols sa formule dite au carré mettant l'accent sur les forts pourcentages. Daniel Gobert a inventé le Cotacol qui, en plus, privilégie la rupture de pente. Car une montée d'un km à 5% de moyenne peut cacher une descente puis un mur de 100 mètres à 20%.

Ainsi le cotacol donne 141 points au Mont St Aubert, côté Reposoir à 5.2% et 125 points pour le côté carrefour Jubaru avec 6.7% de moyenne. Subtil !

Photo ci-jointe : Sur Lille-Calais quand, après Hermelinghem, la rectiligne côte du Mât se dresse, c'est dur pour les vélos!

André TIGNON


Date de création : 09/12/2008 @ 12:16
Dernière modification : 27/12/2008 @ 14:04
Catégorie : André Tignon
Page lue 3624 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
^ Haut ^